Le cuivre une matière facile à recycler et à valoriser

Le cuivre est fortement présent au sein de notre quotidien : ordinateurs portables, smartphones, fils électriques, canalisation… Les besoins relatifs à cette matière première ont explosé au cours de ces dernières années. Les évolutions technologiques et l’industrialisation des pays émergents ont accéléré le processus. Heureusement, ce métal se distingue par ses qualités propices au recyclage. Les industriels ont bien exploité cette propriété. Si on prend l’exemple de l’Europe, près de la moitié du cuivre utilisée provient de cette filière. Essayons de mieux comprendre les raisons de cet engouement.

recyclage métaux

Le cuivre, une matière facile à recycler

Le cuivre est entièrement recyclable. Contrairement à d’autres métaux, le processus est reproductible à l’infini. Après le recyclage, les qualités premières du métal restent intactes : une excellente conductivité thermique et électrique, une bonne résistance à la corrosion, une résistance mécanique éprouvée.

Le cycle commence par la collecte des déchets. Qu’il se situe au niveau des ménages, des entreprises ou des industries, la procédure est simple et rapide. Même si le cuivre ne fond qu’à plus de 1000°C, les fours spécialisés sont faciles à acquérir, d’où l’augmentation des acteurs présents sur le créneau du recyclage du cuivre à Lyon. Après la fusion, le produit est traité de manière à obtenir les dimensions souhaitées.

Lorsque le processus est terminé, le cuivre recommence une nouvelle phase de son existence et ainsi de suite.

Une matière première facile à valoriser

Le recyclage du cuivre favorise la création d’entreprises. Plusieurs sociétés couvrent maintenant l’ensemble du circuit : collectes de déchets, tri et traitement. Les centres de tri sont présents un peu partout. Les vendeurs effectueront au maximum 50 km. Une fois sur place, les métaux sont pesés à l’aide d’une balance électrique. Le prix évolue en fonction des fluctuations du marché.

Si nécessaire, les entreprises récupèrent les déchets à la source. Ils allouent des bacs spéciaux pour la collecte. Si le volume est vraiment important, ils peuvent se déplacer dans une autre région. Après le traitement, les barres de cuivre trouvent facilement preneur. Une autre piste consiste à vendre ses déchets auprès des artisans qui exploitent la ferraille pour créer des œuvres originales.

Recyclage du cuivre : un bénéfice à tous les niveaux

Selon les estimations, si le rythme de consommation actuelle se poursuit, les réserves de cuivre ne dureront pas plus de 50 ans. Dans ce contexte, le recyclage est devenu indispensable pour satisfaire une demande croissante et augmenter la disponibilité de cette précieuse ressource.

Le recyclage du cuivre se traduit aussi par une réduction de la pollution. Même si les procédés se sont améliorés, l’industrie minière constitue toujours une grande consommatrice d’énergies et une source potentielle de pollution. Le recyclage du cuivre diminue à la fois la consommation électrique et le rejet de gaz carbonique dans l’atmosphère.

Enfin, le recyclage stimule la création d’emplois et tous les voyants sont maintenant au vert pour ce secteur.

A propos

lerecyclage.fr est un site d'information sur le développement de solutions pour le traitement des produits et déchets dans l’industrie.